Shopping Cart

Lunettes enfants

Ce qu’il faut savoir pour vos enfants

ENFANTS

Les voies visuelles. l’acuité visuelle et la perception du relief se développent, au cours des premières années de la vie et jusqu’à l’âge de 8 ans environ. À partir de cet âge, il devient plus difficile de corriger un déficit visuel.

Dans la plupart des cas, le fait de loucher, ou strabisme, constitue un signal d’alarme indiquant un “oeil paresseux”, ou amblyopie. Les causes les plus fréquentes sont les troubles de la réfraction : presbytie, astigmatisme ou myopie. À partir de l’âge de la scolarisation (vers 3 ans), un examen est indiqué pour dépister le début d’une amblyopie. La Promotion de la Santé à l’école joue un rôle important à ce niveau. S’il n’est pas rare qu’un problème de vue soit existant, il n’est pas toujours évident d’en être conscient. En effet, les examens périodiques peuvent aider à déceler, par exemple, des affections «silencieuses» comme le glaucome qui risque de causer la cécité si un traitement précoce n’est pas instauré.

De plus, ces examens décélent parfois l’origine d’un problème tout autre. Les enfants qui éprouvent des difficultés à lire ou à apprendre à l’école, par exemple, pourraient avoir des problèmes de vision, problèmes qui peuvent être décelés lors d’un examen de la vue et corrigés ultérieurement. Les examens périodiques vous permettent aussi de vous mettre au courant de ce qui se fait en matière de soins oculaires.

PRÉADOLESCENTS ET ADOLESCENTS

Certains troubles de la réfraction peuvent affecter les prestations scolaires ou engendrer des céphalées de tension. À ce niveau, il convient d’accorder de l’attention au spasme d’accommodation. Sa correction peut engendrer un cercle vicieux de myopisation et de prescription de lunettes toujours plus puis santes, pouvant aboutir à la céphalée chronique.
La règle d’or aux jeunes qui n’ont pas 10/10 au test de la vision d’un examen oculaire approfondi en vue du dépistage précoce des affections oculaires.

Newsletter